Quand la science devait sauver le monde

Là où rêvent les étoiles / Eric MARCHAL

A. Carrière, 2016

 

De 1875 à 1918, l’auteur met en scène la famille Delhorme, qui a investi l’Alhambra pour restaurer ce monument en péril grâce à l’appel de l’auteur Irving Whashington.

 

Alicia Delhorme travaille à la restauration des salles du palais de l’Alhambra. Son mari, Clément, est l’un des premiers ingénieurs météorologistes. Il conçoit des aérostats permettant de mesurer la température et la composition de l’air à des hauteurs inégalées jusque-là. C’est en parcourant les villages d’Andalousie où tombe son ballon qu’il fait la connaissance d’un jeune ingénieur qui va devoir l’aider à mettre au monde ses enfants, des triplés, lors d’une nuit mémorable. Le jeune ingénieur est plein de promesses et d’ambition, il se nomme Gustave Eiffel. Les 2 hommes vont devenir amis et Clément va aider Gustave sur plusieurs de ses chantiers, notamment le pont du Duro au Portugal puis la fameuse Tour Galia qui deviendra la Tour Eiffel.

 

Les enfants Delhorme vivront 3 destins forts différents dans le Paris des années 1880 alors que les temples du progrès font miroiter aux hommes de l’époque une humanité évoluant vers un âge d’or de paix et de prospérité. La tour d’Eiffel va tutoyer le ciel et faire dire à certains qu’il se prend pour Dieu. Les polémiques liées à la construction de la tour sont ainsi fidèlement rapportées.

C’est Gustave Eiffel, encore, qui aidera Clément alors qu’il est harcelé par un capitaine de la garde civile espagnole qui le soupçonne d’être complice du mouvement anarchiste.

 

 

C’est bien un roman que nous propose Eric Marchal mais avec des éléments biographiques authentiques sur Gustave Eiffel et sa famille. Les autres personnages qui gravitent autour sont fictifs mais l’auteur les fait évoluer dans une époque, événements et mentalités qu’il tente de reconstituer au mieux.


L'art du rebondissement final !

Les mots du passé / Jean-Michel DENIS

Les Nouveaux auteurs, 2012


En pleine canicule de 2003, Louis est appelé par son père qui vit à Paris. Il lui annonce que la maison de ses parents est menacée d'effondrement suite à un glissement de terrain et qu'il doit y effectuer une démarche toutes affaires cessantes. Louis est très surpris car il croyait cette maison de famille vendue depuis son enfance.

Durant le trajet qui les ramène vers la région d'origine de son père, celui-ci lui révèle un passé dont il n'avait jamais parlé jusqu'à présent. Résistant pendant la guerre, il a connu une grande histoire d'amour avec une jeune femme issue d'une famille de juifs polonais. Ils ont eu un enfant ensemble et ont dû se cacher dans cette maison. Combattant dans le maquis, son père est un jour revenu à la maison pour trouver quelques mot d'adieu lui laissant entendre que le bébé était mort et enterré dans le jardin. Il n'a jamais eu de nouvelle de sa fiancée, probablement déportée après sa fuite.

Louis et son père retournent donc le jardin à la recherche du corps qu'ils ne retrouvent pas...Menant des recherches, Louis se rend compte que l'enfant est peut-être toujours en vie et sa mère aussi..

Un premier roman très prenant et émouvant. Les amateurs de rebondissements seront ravis tant les révélations s'enchaînent dans la 2ème partie...!



La révolution en kilt !

Les Maîtres d'Ecosse, tome 1 / Robyn Young

Fleuve noir, 2011

 

Au XIIIème siècle, en Ecosse, a eu lieu une insurrection contre l'Angleterre et son roi, Edouard Ier. De cette révolte, on a surtout retenu le nom de William Wallace, le héros incarné par Mel Gibson dans "Braveheart". Dans cette trilogie, l'auteure s'attache à un autre personnage historique, Robert Bruce, Comte d'Annandale, qui changea de camp lors de cette guerre d'indépendance et combattit au côté de Wallace.

L'enfance de Robert Bruce et sa vie mouvementée, rythmée de batailles contre ses compatriotes écossais dans le camp de l'Angleterre puis du côté de l'Ecosse, est l'occasion pour R. Young d'évoquer de multiples faits historiques qui vont déclancher la guerre anglo-écossaise. Alors que les deux pays étaient alliés, notamment contre les gallois, la fascination du roi Edouard pour la légende arthurienne et ses reliques sacrées ne serait pas étrangère au fait qu'il tente de mettre la main sur le trône écossais.

Robyn Young, qui réunit dans son ascendance les quatre origines qui composent la Grande-Bretagne, tente de reconstituer les motivations des divers personnages historiques protagonistes de ces guerres successives qui ont façonné le visage de la Grande-Bretagne.

De nombreux retours en arrière, qui se déroulent à des époques diverses, rendent l'enchaînement des événements parfois difficile à reconstituer et ceux qui aiment les romans où l'intrigue avance rapidement auront un peu de difficultés à entrer dans le roman. Néanmoins, une fois les personnages identifiés, le lecteur est emporté par cette tragique épopée.


Théorie sur la bête...

Le Chien de Dieu / Patrick Bard

Seuil, 2008

 

Antonin, prêtre réfugié en Italie à l'époque de la Terreur, est devenu l'un des nombreux bibliothécaires du Vatican. En ces toutes dernières années du XVIIIème siècle, Rome est occupée par les troupes de Bonaparte qui se saisissent de diverses oeuvres d'art y compris des manuscrits précieux. Antonin se joint à un petit groupe qui tente de soustraire des oeuvres majeures aux français. A la suite du meurtre d'un de ses collègues, il découvre un texte troublant qui le ramène 30 ans en arrière dans sa région d'origine, le Gévaudan. Alors qu'il était un tout jeune prêtre, Antonin a vécu la terreur inspirée par la bête mystérieuse et s'est même retrouvé face à elle.

Inspiré d'archives historiques et de plusieurs études sur le sujet, ce roman reprend les faits et les met en scène avec les personnages historiques qui ont marqué les événements toujours inexpliqués qui ont ensanglanté le Gévaudan entre 1764 et 1767. Par le biais de la fiction, c'est une hypothèse troublante qui transparaît...



Les Normands, tome 1 : La douve / Ivan Brazov

Ed. de la rue, 2006

 

Ivan Brazov a été journaliste. Il a abandonné son métier pour parcourir le monde en bateau pendant 6 ans puis il s'est mis, entre autre, à l'écriture.

Le premier tome de cette saga normande se déroule peu après la fondation du Duché de Normandie en 911. C'est toute une famille qui en est l'héroïne, les Hauteville, descendante des vikings, bien implantée en Normandie mais qui a gardé certaines des traditions des hommes du nord. Tancrède, le patriarche appartient d'ailleurs à une guilde secrète liée aux vikings.

L'élément perturbateur du récit est introduit par Roger, le fils cadet, qui tombe amoureux de la fille d'un noble franc qui refuse de donner sa fille en mariage à une famille "des hommes du nord". Roger prend la décision d'enlever la jeune fille ce qui va entraîner le banissement de toute la famille en Sicile où se tiendront en grande partie les tomes suivants.

Aventures, faits historiques, personnages hauts en couleur, contribuent à faire de la Saga des normands une série intéressante et agréable à lire même si le côté romanesque prend le pas sur certains détails d'histoire.



Akhenaton l'hérétique / Alain Darne

A. Carrière, 1999

Le second fils du pharaon Aménophis, Adounaï, a été rejeté la nuit de sa naissance et emmené loin de Thèbes. Il est né la nuit de Seth, nuit redoutée des égyptiens car porteuse de malédictions pour toutes celles qui ont le malheur d'accoucher. Elevé par une servante de la reine, Adounaï grandit en ignorant tout de ses origines mais les grands prêtres qui veulent sa mort depuis sa naissance, n'ont pas renoncé à faire disparaître cet enfant maudit...

Adounaï et sa famille d'adoption vont devoir fuir. Puis, c'est le drame dans la maison de pharaon : son fils aîné et successeur désigné meurt accidentellement. La reine rappelle alors le fils qu'elle a, jadis, abandonné afin de lui redonner son titre. Adounaï n'est pas intéressé par le pouvoir, sauf s'il peut lui permettre de servir le Dieu qui parle à son coeur depuis son enfance : Aton.

Au risque de mettre l'Egypte à feu et à sang, Adounaï devient Akhenaton et bouleverse les traditions qui régissent l'Egypte depuis des millénaires...

Une biographie romancée, que l'on prend beaucoup de plaisir à lire, de ce pharaon dont le règne fut court au côté de la belle Nefertiti mais qui, pourtant, marqua l'Egypte.



La Tour des anges / Michel Peyramaure

France Loisirs, 1997

 

Au début du XVIème siècle, Rome devient peu sûre et de multiples soubresauts politiques mettent la souveraineté du pape en danger. La papauté prend donc ses quartiers dans sa principauté du comtat Venaissin dont la capitale est Avignon.

Entre 1309 et 1376, Avignon va être la capitale de la chrétienté d'occident. 7 papes vont s'y succéder, chacun d'entre eux imprimant sa marque à la communauté qui gravite autour du palais et à l'architecture de celui-ci.

Le narrateur du roman est un personnage fictif, Julio Grimaldi, petit provençal d'origine paysanne qui finira clerc laïc à la chancellerie du palais. Il raconte son enfance dans un mas qui produit de l'huile d'olive, son adolescence, dans une auberge aux activités nocturnes douteuses et son ascension au palais. Il va côtoyer papes et cardinaux, artistes et poètes. Pétrarque évolue d'ailleurs en filigrane de l'histoire du héros principal.

C'est toute une tranche de vie d'Avignon avec des échos des royaumes de France et d'Angleterre qui défile : la guerre de 100 ans, les épidémies de peste, les bandes de mercenaires qui pillent la région, les atermoiements des papes quant au fait de retourner à Rome, etc...

On peut compter sur Michel Peyramaure pour le respect des faits historiques. La partie finale du livre se présente comme un petit documentaire sur la chronologie des papes avignonais et leurs réalisations.